Nous sommes le Mar Oct 16, 2018 09:00

Bienvenue sur les forums de la CASIM

Le forum où tous les Casimirs peuvent discuter.

Ici on parle des pneus

Réservé aux informations internes de la CASIM 77, sorties et CPM

Modérateurs: Val, maxime, Averell, tomdarkside

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1794
Inscription: Dim Aoû 25, 2013 09:24
Localisation: Mon 06..aussi?
Moto: Honda CB 125 Twin European
Casim: 77
Prénom: Olivier

Re: CPM 6 - Virages sur route EDSR 04.03.2018

Message par LAGROGNE » Jeu Mar 08, 2018 19:59

Discrète a écrit:Ça m'arrive à l'occasion.
Avec la mauvaise réputation des BT23 parmi les MTistes, j'avoue que je ressens parfois de l'appréhension quand je roule sous la pluie.
Je réfléchis à changer de monte de pneus même s'ils ne sont pas encore usés.


Comme toi, la Pan est montée en BT 020, des saloperies en monte d'origine que je dégage avant le circuit et le Jura, pour des PR4GT. Bien qu'ils n'aient pas 6000 km, des daubes restent des daubes. Investir 300€ dans une monte de qualité est toujours douloureux mais beaucoup moins qu'une gamelle et les réparations qui vont avec pour la bécane (...si les finances le permettent, il s'entend). :)
Image


Plus je me juge, moins je m'estime, mais plus je me compare, plus je me rassure.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 936
Inscription: Sam Oct 04, 2014 19:28
Localisation: Dourdan
Moto: Ducati Panigale
Casim: 77
Prénom: laurent

Re: CPM 6 - Virages sur route EDSR 04.03.2018

Message par Linstit » Jeu Mar 08, 2018 20:46

Les bt23 sont corrects, pas comme les bt21. Mais c’est une autre génération comme le Pilote Road2.
Il ne faut hésiter à changer pour retrouver du plaisir, des sensations et de la sécurité. :wink:
Image

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 924
Inscription: Dim Oct 02, 2011 23:28
Localisation: Bry sur Marne
Moto: Petite crevette blanche
Casim: 77
Prénom: Stéphane

Re: CPM 6 - Virages sur route EDSR 04.03.2018

Message par Averell » Ven Mar 09, 2018 08:27

bkant a écrit:Je suis le seul qui sent parfois comment mes motos glissent un tout petit peu ou dérapent franchement? J'ai roulé tranquillement, ce dimanche, quand il fait assez froid et mouillé, j'ai des vrai savonnettes.


Oui, ça glisse, et c'est normal. Ce n'est en général pas plus gênant que ça, à la condition qu'on se comporte correctement, avant, pendant, et après la glisse.

Encore une fois : sur route mouillée, on serre les genoux, on détend les bras, et on porte son regard loin. En bref, et en clair : on roule sur le mouillé comme on doit rouler sur le sec. Tout au plus on réduit sa vitesse (mais j'ai tendance à dire que si vous êtes obligés de réduire la vitesse sur mouillé pour pas tomber c'est que vous allez trop vite sur le sec). Et, surtout, on garde constamment un filet de gaz, et on ne touche pas au frein (comme sur le sec). En virage, on garde un gaz constant, quitte à avoir une très légère accélération tout le long de la courbe (comme sur le sec). La seule concession que je fais sur le mouillé par rapport au sec, c'est les trajectoires : on peut passer à une trajectoire plus "type piste" qui va moins contraindre le pneu que la trajectoire EDSR, en faisant bien entendu gaffe à ne pas élargir trop en sortie de virage.

Et si ça glisse, le mieux, c'est de ne pas réagir. On ne coupe pas les gaz (surtout !), on ne se redresse pas, on ne verrouille pas les bras, on attend simplement que ça passe. Normalement, ça finit par passer. Si on a besoin de resserrer le virage, on déhanche vers l'intérieur en évitant tout mouvement brusque.

Et sinon, en dehors des virages, c'est comme sur le sec : on freine doucement, on accélère doucement, et on passe les vitesses en faisant patiner l'embrayage pour éviter les a-coups.

Et si vraiment vous sentez que ça glisse encore, alors changez vos pneus. En dehors des pneus typés piste qui sont dégueulasse sur le mouillé, tous les pneus actuels tiennent bien sous la pluie. Mais certains ne donnent pas le même feeling que d'autre. Si votre pneu vous plait pas, changez le. Il vaut mieux changer un pneu qu'on ne sent pas plutôt que de se crisper et de finir de se foutre au tas, et un carénage ça coûte plus cher qu'un train de pneu (me demandez pas comment je le sais, je le sais).

Et sinon, profitez-en également pour soigner votre équipement. Parce que bon, ne nous mentons pas, des fois, ça glisse vraiment.
Quand est-ce qu'on mange ?

 
Messages: 96
Inscription: Ven Nov 24, 2017 11:21
Moto: 390 Duke, M796
Casim: 77
Prénom: Bruno

Re: CPM 6 - Virages sur route EDSR 04.03.2018

Message par bkant » Ven Mar 09, 2018 13:26

Averell a écrit:Oui, ça glisse, et c'est normal.


C'est bien de le reconnaitre ou de l'écrire alors qu'on ne le lit pas partout. Lorsqu'on ne se fait pas traiter de goret, de débutant ou de pire lorsqu'on discute de ces sujets (probablement parce que ça fait peur ou car ça inquiète) :mrgreen:

Averell a écrit:Ce n'est en général pas plus gênant que ça, à la condition qu'on se comporte correctement, avant, pendant, et après la glisse.


C'est bien ce que j'ai pu constater, en ayant glissé ou ripé assez souvent. Il m'aura fallu du temps avant de l'accepter, de faire mieux dans ma tête avec ces perceptions; parfois, ça glisse un peu, parfois plus, mais malgré tout, les limites ne sont pas toutes atteintes, et ça raccroche. Je roule par tous temps et par toutes températures. Même quand ça verglace ou neige un peu, il m'arrive de prendre la moto, par -15 aussi. Je ne suis pas le seul à rouler tout le temps et je pense que les autres glissent parfois un petit peu aussi.

Averell a écrit:En bref, et en clair : on roule sur le mouillé comme on doit rouler sur le sec. Tout au plus on réduit sa vitesse (mais j'ai tendance à dire que si vous êtes obligés de réduire la vitesse sur mouillé pour pas tomber c'est que vous allez trop vite sur le sec).


C'est pas spécialement un problème de vitesse. Juste de grip, vraiment très différent quand il fait chaud, sec, et que les pneus aussi sont chauds.

Mais je connais un village aux marquages au sol assez funs par tous temps, même chaud et sec. Un passage pour piéton dans une courbe y est vraiment bien fichu: on y passe forcément à 20km/h sur l'angle, l'avant glisse sur le marquage, l'arrière y arrive puis glisse à son tour, après ce passage piéton, toute la moto a ripé de 20 à 40cm. C'est génial :mrgreen:

Je ne parle pas du gravier, de certains rapiéçages de chaussées, de déformations, de sable et autres flaques où ça peut glisser ou riper aussi, par tous temps.

Averell a écrit:Et sinon, en dehors des virages, c'est comme sur le sec : on freine doucement, on accélère doucement, et on passe les vitesses en faisant patiner l'embrayage pour éviter les a-coups.


Je roule autrement sur le sec et sur le mouillé, toujours tout en douceur et sans trop d'angle sur le mouillé ou quand il fait froid, et souvent moins vite aussi quand c'est mouillé (ce qui est bien prévu par le code de la route, par temps de pluie). Mais parfois, je fais ça moins bien :D

Averell a écrit:Et si vraiment vous sentez que ça glisse encore, alors changez vos pneus.


C'est ce qu'on m'a souvent lancé, "change tes pneus!" Mais je crois qu'ils ne sont pas si mauvais que ça.

Averell a écrit:Oui, ça glisse, et c'est normal.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 924
Inscription: Dim Oct 02, 2011 23:28
Localisation: Bry sur Marne
Moto: Petite crevette blanche
Casim: 77
Prénom: Stéphane

Re: CPM 6 - Virages sur route EDSR 04.03.2018

Message par Averell » Ven Mar 09, 2018 22:50

bkant a écrit:C'est ce qu'on m'a souvent lancé, "change tes pneus!" Mais je crois qu'ils ne sont pas si mauvais que ça.


Tout est affaire d'adéquation entre les pneus, la moto, les suspensions et le pilote qui est sur le tout. On s'en fiche que le pneu soit bon ou pas dans l'absolu : s'il ne te convient pas à toi, ou à ta moto, change le pneu. Si tu psychotes parce que tu as peur que ton pneu glisse, change. Il est nettement préférable que tu te sentes à l'aise avec un pneu, même s'il est moyen, qu'un pneu excellent que tu sens pas du tout.
Quand est-ce qu'on mange ?

 
Messages: 96
Inscription: Ven Nov 24, 2017 11:21
Moto: 390 Duke, M796
Casim: 77
Prénom: Bruno

Re: CPM 6 - Virages sur route EDSR 04.03.2018

Message par bkant » Ven Mar 09, 2018 23:49

Averell a écrit:Si tu psychotes parce que tu as peur que ton pneu glisse, change.


Certains m'avaient dit de changer de pneus. J'ai assoupli l'arrière du monster, en libérant l'hydraulique d'un cran. L'arrière colle plus à la route.

Je psychote pas, j'ai fini accoutumé. Parfois, ça glisse encore un peu. Surtout si je fais n'importe quoi sur le mouillé ou encore sur l'angle, genre, avec les gaz ou avec l'embrayage.

Averell a écrit:on freine doucement, on accélère doucement, et on passe les vitesses en faisant patiner l'embrayage pour éviter les...


:mrgreen:

 
Messages: 96
Inscription: Ven Nov 24, 2017 11:21
Moto: 390 Duke, M796
Casim: 77
Prénom: Bruno

Re: CPM 6 - Virages sur route EDSR 04.03.2018

Message par bkant » Sam Mar 10, 2018 20:44

Averell a écrit:Si tu psychotes parce que tu as peur que ton pneu glisse, change.


C'est pas un problème de psychotage, ni de pneus, mais d'ordre physique, sur chaussées humides (simplement humides ou légèrement mouillées) et qui se manifeste beaucoup lorsqu'il fait froid, et quand les pneus restent froid. Un phénomène plus perceptible sur des chaussées dégradées (c'est ce qui m'a fait assouplir l'arrière du monster, via l'hydraulique, pour qu'il décroche moins souvent et pour qu'il raccroche plus vite, sur le mouillé comme sur le sec).

Sur le monter, j'ai des Rosso II. Pirelli a sorti les Rosso III, qui seraient encore meilleur, je pense que je n'aurais pas d'autre choix que de monter ceux-là lorsque mes Rosso II seront à bout. Mais je crois que ça "glissera" parfois encore, car c'est physique, et dépendant aussi de la qualité de la chaussée. Mais les Rosso II ne sont déjà pas si mauvais, quand ça "glisse" un peu, ils ont toujours raccroché.

Autour de "glisse", il doit y avoir un gros malentendu. Je ne pense pas nécessairement à "grosse glisse", de celles qu'il faut rattraper, de celles qui peuvent faire suer ou envoyer au tas. Je pense plus à de petites glisses, qui sont perceptibles, des pertes d'adhérence sur quelques décimètres et pendant des dixièmes de secondes, mais qu'on peut percevoir; l'arrière bouge, le cadre bouge, on le perçoit lorsqu'on a les genoux collés et le cul sur la selle, les pieds sur les cale pieds. De ces petites glisses qui sont pour moi des avertissements, ça me renseigne sur l'adhérence, et ça me prévient que si je fais trop le con, je vais finir par avoir à rattraper une glisse un peu plus sérieuse.

De petites glisses, j'en perçois souvent, que ce soit avec le monster ou avec la duke. De plus sérieuses, j'en rattrape fréquemment avec le monster, mais beaucoup moins avec la duke, qui n'est qu'un demi monter, un mono 400, moins coupleux. Mais la duke m'a déja surpris plus d'une fois, malgré son 400.

Au début, ça me faisait psychoter. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai un air bag, ça me permettait d'y penser ou de flipper moins. Depuis, je m'y suis donc accoutumé. Parfois, ça glisse, puis ça raccroche, et c'est comme ça.

J'ai fouillé pendant quelques heures, mais l'impression que c'est peu étudié, ou que ce n'est que très peu présenté. Que les études ou ce qu'on nous en rapporte se concentrent plutôt sur la glisse au freinage, en ligne droite (où l'ABS devient très utile quand c'est mouillé). Et lorsque je trouve des études à ces sujets, ça reste très orienté adhérence des BAR.

Là, c'est un document de la rubrique Ponts et Chaussées: http://www.ifsttar.fr/collections/BLPCp ... _23-34.pdf

L’état humide et mouillé perturbe l’adhérence gomme/chaussée. Une très faible quantité d’eau masquant les irrégularités géométriques de quelques centièmes de millimètre explique la réduction de 20 à 30 % du niveau d’adhérence constatée en sollicitations longitudinales et transversales. ... En sollicitation transversale, la réduction du niveau d’adhérence avec des hauteurs d’eau croissantes est moins sensible qu’en sollicitation longitudinale. Toutefois, la présence d’eau en niveau croissant réduit l’angle de dérive correspondant à la valeur la plus élevée du coefficient d’adhérence. Cet effet explique probablement certaines formes de perte de contrôle en virage.

Des essais ont été effectués par un pilote professionnel en vitesse limite sur trajectoire circulaire de 60 m de rayon sur une plate-forme d’essais avec la 406 instrumentée du LCPC équipée de pneumatiques neufs. Ces essais ont montré la faible incidence de la hauteur d’eau sur la vitesse la plus élevée possible en essai en suivant « sans écart » la trajectoire circulaire. Ce résultat est une confirmation des courbes présentées sur la figure 7. Par contre, la transition état sec/état humide est très sensible.


Pour les BAR, on peut trouver un PDF très dense mais accessible de Michelin sur l'adhérence du pneu, qui renseigne bien. Je mets pas de lien pour des questions de droits d'auteur, vous le trouverez avec les mots clefs Michelin adhérence du pneu. Rubrique ponts et chaussées, on peut constater que ces sujets font réfléchir, pour améliorer les revêtements de nos routes.

Rubrique moto, ce document renseigne assez bien sur toute sa dynamique: http://www.car-d.fr/publications/2RM_82_GS.PDF

Rubrique moto encore, on peut trouver des PDF qui renseignent bien sur toutes les contraintes qui s’appliquent sur les pneus, et sur la façon dont ils travaillent (on devine que c'est moyen compatible avec chaussées humides ou mouillées). Mais c'est malheureusement toujours très technique, orienté physique et mathématiques.

En tous cas, ce 18 mars, ça devrait encore être d'actualité, pour moi. Il devrait encore faire assez froid et mouillé.

 
Messages: 96
Inscription: Ven Nov 24, 2017 11:21
Moto: 390 Duke, M796
Casim: 77
Prénom: Bruno

Re: CPM 6 - Virages sur route EDSR 04.03.2018

Message par bkant » Lun Mar 12, 2018 21:09

Bref. Je crois avoir toutes mes explications, dont celles des Ponts et Chaussées (sur la sensibilité à l'humidité simplement et sur la glisse en virage, suite à sollicitations transversales). Et je ne compte pas changer mes pneus. Je vais continuer de faire avec, comme je le fais depuis le début, 4 ans. 4ans à glisser de temps en temps, et à gérer, selon la météo, ce qui faisait partie de l'apprentissage.

Je pense maintenant que les Diablo Rosso (monte d'origine) sont des pneus semi-slick, des pneus piste, homologué route, pas vraiment conçus pour le sale temps. En tous cas, les Michelin Road 3 à 5, pour la route, ont des caractéristiques et des sculptures assez différentes, nettement moins slick.

Ce qui se dit des semi-slicks (pour ceux qui en ont): https://www.lesfurets.com/assurance-mot ... ifferences

J'ai fouillé un peu les archives du forum. Ce qui se disait ici, de ces glisses, il y a 3 ans: http://forums.casim44.fr/viewtopic.php? ... sse#p61331

Puis je vais continuer à me méfier quand même, particulièrement en virages dès qu'il fait froid et humide ou mouillé.

Si les "erreurs" de conduite ne sont pas plus fréquentes chez les motocyclistes, elles sont moins récupérables et leurs conséquences souvent dramatiques.

Les plus caractéristiques :

1. Vitesse trop élevée en entrée de virage avec perte de contrôle
: chute après rencontre avec un obstacle fixe, ou chute par perte d'adhérence (moto trop inclinée, revêtement soudainement glissant).

2. Perte d'adhérence au freinage : manque de maîtrise du véhicule.

3. Guidonnage en ligne droite : peut être dû au revêtement de chaussée mais le plus souvent à un défaut d'entretien du véhicule.

4. Perte de contrôle suite à un écart dû à la présence d'un animal, à une mauvaise manœuvre d'un autre véhicule, au mauvais arrimage d'un chargement (sac de sport par exemple...).


https://www.legifrance.gouv.fr/affichTe ... rieLien=id

 
Messages: 77
Inscription: Sam Oct 01, 2016 18:52
Localisation: Ste Geneviève des Bois
Moto: GSX 1250 FA
Casim: 77
Prénom: Lilian

Re: CPM 6 - Virages sur route EDSR 04.03.2018

Message par 4rk0 » Lun Mar 12, 2018 22:17

Allez, un post de plus.

J'ai pas tout lu ce qu'il y a écrit dans les posts de bkant mais j'ai des PR4 GT et ça accroche de OUF, les seuls pneu dans lesquels j'ai confiance.
Pressé de tester les PR5 bientôt.
Ami motard, ne roule jamais plus vite que ton ange gardien peut voler ...

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 924
Inscription: Dim Oct 02, 2011 23:28
Localisation: Bry sur Marne
Moto: Petite crevette blanche
Casim: 77
Prénom: Stéphane

Re: CPM 6 - Virages sur route EDSR 04.03.2018

Message par Averell » Mar Mar 13, 2018 09:35

bkant a écrit:Les slick (aucune sculpture) sont interdits sur route, ils n'évacuent pas l'eau du tout. Les semi-slick (quelques sculptures et donc, homologués route) se contentent d'évacuer grossièrement l'eau; il peut donc subsister un film ou de l'humidité qui limite et compromet leur adhérence.


Ce n'est pas aussi simple. J'ai des Pilot Power (3 à l'avant, RS à l'arrière), ils ont des sculptures anémiques (surtout le RS, cherchez des images, vous verrez), mais pourtant tiennent excellemment bien sur route mouillée. Je dirais aussi bien que les Pilot Road 2 que j'avais sur ma Sprint ST. La capacité d'un pneu à coller sur route mouillée n'est pas liée tant à ses sculptures, qu'à sa composition, qui résulte toujours d'un compromis entre sa gamme de température d'utilisation, sa capacité de chauffe, sa longévité, sa souplesse, sa tenue sur route sèche, sa tenue sur route humide, sa capacité à évacuer l'eau, etc. Améliorer un point en dégrade un ou deux autres. Et on peut trouver des pneus avec peu de sculptures qui tiennent très bien sur l'eau.
Quand est-ce qu'on mange ?

 
Messages: 96
Inscription: Ven Nov 24, 2017 11:21
Moto: 390 Duke, M796
Casim: 77
Prénom: Bruno

Re: CPM 6 - Virages sur route EDSR 04.03.2018

Message par bkant » Mar Mar 13, 2018 21:09

Il faut que je trouve aussi une solution pour rester plus au sec et plus disponible pour mes trajectoires, ce 18 mars. Meteo France annonce un peu de neige et de l'eau, avec des températures de +1 à +2°C. Parfait pour glisser encore un peu :mrgreen:

Averell a écrit:Ce n'est pas aussi simple. J'ai des Pilot Power (3 à l'avant, RS à l'arrière), ils ont des sculptures anémiques (surtout le RS, cherchez des images, vous verrez), mais pourtant tiennent excellemment bien sur route mouillée. Je dirais aussi bien que les Pilot Road 2 que j'avais sur ma Sprint ST. La capacité d'un pneu à coller sur route mouillée n'est pas liée tant à ses sculptures, qu'à sa composition, qui résulte toujours d'un compromis entre sa gamme de température d'utilisation, sa capacité de chauffe, sa longévité, sa souplesse, sa tenue sur route sèche, sa tenue sur route humide, sa capacité à évacuer l'eau, etc. Améliorer un point en dégrade un ou deux autres. Et on peut trouver des pneus avec peu de sculptures qui tiennent très bien sur l'eau.


On pourrait en discuter à l'occasion, et comparer, des pneus, des motos, des suspensions aussi. J'ai pu constater qu'un réglage différent de ces dernières changeait tout, avec les mêmes pneus. C'est le cas avec le monster, un clic à l'hydraulique, à l'arrière, puis tout a changé (je roule souvent sur de petites routes assez déformées, abimées ou rapiécées). On m'avait aussi prêté beaucoup plus gros, mais que je n'ai pas pu tester sous la pluie; avec ses suspensions en mode street ou en mode sport, je sentais très bien la différence aussi, selon l'état des routes. Ma petite duke également avec ce genre de pneus est plus souple et plus stable que le monster sur le mouillé, j'ai l'impression qu'elle pardonne plus (mais je m'en méfie malgré tout, car j'ai pas vraiment senti ses limites). J'en ai déduit que c'est également fonction des suspensions ou de leur réglage.

Sur les pneus de type semi-slick, je n'ai remarqué que ceci, les autres sont plus discrets sur les composants: http://www.metzeler.com/site/fr/product ... tecm5.html "Composé novateur à haute teneur en silice, établi comme la nouvelle référence du segment, pour un comportement optimal sur routes mouillées sur une plage importante de températures, un sentiment de sécurité et de confiance supérieur"

C'est quand même plus simple, l'EDSR ou des trajectoires, quand la moto reste à peu près sur un rail, lorsqu'elle ne fait pas parfois des écarts sans trop prévenir. J'ai appris assez vite à adopter une conduite plus souple par temps de pluie ou si c'est juste humide et froid, et à incliner moins la moto lorsque la chaussée s'y prête moins. Mais dans ma tête, c'est parfois encore une difficulté, quand ça vient juste de glisser et de raccrocher.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 60
Inscription: Ven Sep 15, 2017 09:25
Moto: MT-07
Casim: 77
Prénom: Sabine

Re: CPM Roulage sur Circuit des Ecuyers le lundi 02 avril 20

Message par Discrète » Sam Mar 24, 2018 23:46

LAGROGNE a écrit:Bon allez, on reparle moto, c’est plus fédérateur, non?

Heu, j'ai écouté les conseils donnés le jour du CPM virages et remplacé mes pneus en bois par des Dunlop Roadmart 3.

 
Messages: 96
Inscription: Ven Nov 24, 2017 11:21
Moto: 390 Duke, M796
Casim: 77
Prénom: Bruno

Re: CPM Roulage sur Circuit des Ecuyers le lundi 02 avril 20

Message par bkant » Sam Mar 24, 2018 23:54

-----8<-----8<-----8<----

Discrète a écrit:
LAGROGNE a écrit:Bon allez, on reparle moto, c’est plus fédérateur, non?

Heu, j'ai écouté les conseils donnés le jour du CPM virages et remplacé mes pneus en bois par des Dunlop Roadmart 3.


Dehors, il fait meilleur. J'ai pas changé mes pneus, mais je les retrouve, presque :D
Dernière édition par bkant le Dim Mar 25, 2018 23:32, édité 1 fois.

 
Messages: 77
Inscription: Sam Oct 01, 2016 18:52
Localisation: Ste Geneviève des Bois
Moto: GSX 1250 FA
Casim: 77
Prénom: Lilian

Re: CPM Roulage sur Circuit des Ecuyers le lundi 02 avril 20

Message par 4rk0 » Sam Mar 24, 2018 23:57

Discrète a écrit:Heu, j'ai écouté les conseils donnés le jour du CPM virages et remplacé mes pneus en bois par des Dunlop Roadmart 3.


J'ai une question : pourquoi ce pneu ? pourquoi pas des PR4 par exemple ? (c'est juste pour savoir comment tu en es arrivé à ce pneu).

Je ne connaissais pas ce pneu, je viens de googler et j'ai vu ca ici:

Remarque : Ce pneu n’est pas destiné à la piste de vitesse. Il est efficace dès 50 degrés comme dit plus haut, sur piste les pneus peuvent monter à 100,120 voir 140 degrés si vous êtes une « trapeuse » grosse freineuse
Ami motard, ne roule jamais plus vite que ton ange gardien peut voler ...

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 60
Inscription: Ven Sep 15, 2017 09:25
Moto: MT-07
Casim: 77
Prénom: Sabine

Re: CPM Roulage sur Circuit des Ecuyers le lundi 02 avril 20

Message par Discrète » Dim Mar 25, 2018 14:54

4rk0 a écrit:
Discrète a écrit:Heu, j'ai écouté les conseils donnés le jour du CPM virages et remplacé mes pneus en bois par des Dunlop Roadmart 3.


J'ai une question : pourquoi ce pneu ? pourquoi pas des PR4 par exemple ? (c'est juste pour savoir comment tu en es arrivé à ce pneu).

Je ne connaissais pas ce pneu, je viens de googler et j'ai vu ca ici:

Remarque : Ce pneu n’est pas destiné à la piste de vitesse. Il est efficace dès 50 degrés comme dit plus haut, sur piste les pneus peuvent monter à 100,120 voir 140 degrés si vous êtes une « trapeuse » grosse freineuse


Pour répondre à ta question, en l'occurrence "comment je suis arrivée à ce pneu", c'est très simple : ma sœur m'a recommandé ce modèle. :) Sur le forum MT07, nous sommes plusieurs à avoir remplacé les BT23 par des RS3. J'ai aussi visité d'autres liens pour me faire un avis final. Comme j'ai la prétention de rouler par tous les temps (sauf neige et verglas), je souhaitais un pneu plus rassurant.
Pour le moment, je n'ai fait que 417 kilomètres avec. Je vais devoir patienter pour voir leur comportement sur du mouillé.

 
Messages: 77
Inscription: Sam Oct 01, 2016 18:52
Localisation: Ste Geneviève des Bois
Moto: GSX 1250 FA
Casim: 77
Prénom: Lilian

Re: CPM Roulage sur Circuit des Ecuyers le lundi 02 avril 20

Message par 4rk0 » Dim Mar 25, 2018 15:15

En tout cas ces Dunlop ont l'air pas mal
Ami motard, ne roule jamais plus vite que ton ange gardien peut voler ...

 
Messages: 372
Inscription: Dim Oct 05, 2014 22:04
Casim: 77

Re: CPM 6 - Virages sur route EDSR 04.03.2018

Message par SebC » Mar Mar 27, 2018 10:10

Les pneus ne font pas tout. En compétition, un mauvais réglage, un mauvais choix de gomme peuvent coûter de précieuses secondes, et les réglages en fonction des conditions atmosphériques sont extrêmement pointus.
Pour en revenir aux pneus, l'erreur serait de vouloir passer aux pneus typés piste, pour avoir la meilleure adhérence possible. Ces gommes n'atteignent jamais leur température en usage route. En outre, la plupart des pneus "tourisme-GT" permettent de tâter du circuit, si le cœur vous en dit.
Comme l'écrit Stéphane, il ne fait pas particulièrement se fier aux sculptures d'un pneu pour estimer sa capacité à rouler sur chaussée humide. Le mélange de gomme est très important. Pour preuve, voici trois pneus considérés comme excellents par tous temps, tu verras que le dessin de chacun est différent de l'autre :

Image

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 936
Inscription: Sam Oct 04, 2014 19:28
Localisation: Dourdan
Moto: Ducati Panigale
Casim: 77
Prénom: laurent

Re: CPM 6 - Virages sur route EDSR 04.03.2018

Message par Linstit » Mar Mar 27, 2018 12:26

Je ne suis pas d’accord avec toi Sebastien pour le dernier pneu. :mrgreen:

Les premiers pneus touring très performants sous la pluie...en toutes saisons quoi. Et pas trop mauvais sur piste si on y va mais pas fait pour. PilotRoad4, conti road attack 3, Roadsmart3...
Montage de la routière aux roadsters en passant pas les trails routiers. Longévité 15/18000km

Alors que le dernier SportSmart TT est un pneu hyper-sport homologué piste, qui sera utilisable sous la flotte avec de l’accroche quand même, mais pas touring et qui sera vraiment plus performant dans les conditions sèches.
Montage sur les sportives et roadsters « sportifs » longévité 4/6000km comme le Michelin PowerRS, le Pirelli Diablo Rosso3, le Bridgestone S21 ou le Metzeler M7RR.

Développé pour éviter de prendre du pneu dédié piste casse gueule sous la pluie et basse température avec une faible longévité : 2/3000km. (même si homologué route).

Pour rouler toute l’année : pneus touring
Image

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 936
Inscription: Sam Oct 04, 2014 19:28
Localisation: Dourdan
Moto: Ducati Panigale
Casim: 77
Prénom: laurent

Re: CPM 6 - Virages sur route EDSR 04.03.2018

Message par Linstit » Mar Mar 27, 2018 13:16

:bien
Image

 
Messages: 96
Inscription: Ven Nov 24, 2017 11:21
Moto: 390 Duke, M796
Casim: 77
Prénom: Bruno

Re: CPM 6 - Virages sur route EDSR 04.03.2018

Message par bkant » Mar Mar 27, 2018 17:22

SebC a écrit:Alors oui, mais non, enfin, presque, mais pas que...
En fait, le SportSmart TT est une sorte d'hybride qui semble pas mal sous la pluie, mais tu as raison, c'est un "hypersport".

Par exemple :
[...]le SportSmart TT, destiné à ceux qui roulent le plus souvent sur piste mais voudraient ponctuellement aller faire une balade à rythme rapide avec un pneu homologué hors des circuits.

selon le site L'équipement (http://www.lequipement.fr/produit/pneu/dunlop/sportsmart-tt).


C'est ça, c'est l'inverse, ces pneus pour hyper sport sont des "pneus piste homologués route".

Les tourings semblent tous avoir plus de ces sculptures, sur leurs côtés. Dans le PDF auto et les explications de Michelin, on comprend bien que ces sculputres en plus servent à casser l'eau, casser jusqu'à de fins voiles d'humidités de la chaussée aussi, pour aller chercher le grip, sur le revètement.

Les pneux pistes homologués route semblent être tous bigomme, plus tendres sur les côtés. Avec leur double composants, c'est probablement ce qui les distingue le plus de pneus piste? Là, d'autres documents apportent une explication (michelin n'a que des bons docs trouvables sur les pneux auto). Moto inclinée, en courbe, les pneus travaillent un max. On parle généralement d'une adhérence sur une CB. Or en virages, la moto est en dérive, et la surface en contact est en forme de banane, les pneus travaillent, pour accrocher le revètement au fur et à mesure que la moto avance. Avec des pneus moins tendres sur les côtés, et vu leur travail sur l'angle, je suppose que l'adhérence serait moindre.

Pneus piste vs touring, les composants sont probablement différents, plus ou moins tendres, et plus ou moins bigomme. Avec des touring ou des homologués route, on peut aller sur piste. Mais ce serait moins précis que de vrais pneus piste - là, je suppose que les habitués de la piste auront des choses à dire sur précision touring tout mous ou homologués bigomme vs vrais pneus piste.

Puis il y aurait le profil des pneus, ça changerait tout aussi.

Sinon, comme dit plus haut, les composants des gommes (silice et autres, en proportions tenues secretes) doivent aussi différer entre les pneus des différents constructeurs et les générations de pneus. En tous cas, c'est bien un sujet sur lesquels les constructeurs communiquent - juste un peu, pour ne pas tout dévoiler à la concurrence.

Linstit a écrit:Pour rouler toute l’année : pneus touring


Je me contente de rouler plus doux par temps froid ou humide. On réside en IDF où il fait quand même souvent assez beau ou au moins sec.

 
Messages: 96
Inscription: Ven Nov 24, 2017 11:21
Moto: 390 Duke, M796
Casim: 77
Prénom: Bruno

Re: Ici on parle des pneus

Message par bkant » Mer Avr 04, 2018 21:33

C'est environ par là que ça se passe (Google doit pouvoir traduire):

6 Sportreifen-Paare im Test
Sportreifen auf Kawasaki Ninja ZX-10R

6 Sportreifen-Paarungen wurden im Reifentest in MOTORRAD 11/2017 auf einer Kawasaki Ninja ZX-10R getestet, bewertet und miteinander verglichen: Bridgestone S21, Continental Sport Attack 3, Dunlop Sportsmart2 Max, Metzeler Sportec M7 RR, Michelin Power RS und Pirelli Diablo Rosso III.
https://www.motorradonline.de/motorradr ... #highlight

J'ai repéré aussi un article Motorrad au format PDF payant sur les pneus et leur comparaison. Mais c'est peut-être le même article. Ca semble se jouer dans un mouchoir de poche.

J'aime bien ces quelques lignes aussi, qui semblent dire "d'écouter les pneus" pour anticiper les problèmes:

En outre, Dominique Sarron, ex pilote de GP et aujourd’hui instructeur moto, nous a entraînés sur une portion vraiment peu adhérente qui a été marquée par de belles dérives à l’accélération sur l’angle, mais la reprise d’adhérence a été douce et d’ailleurs, en écoutant le pneu sur l’angle, il est possible de percevoir ce sentiment de flou (flottement) momentané qui précède souvent une perte de grip. Plus de peur que de mal ! Soulignons malgré tout que le nouveau Michelin Road 5 se montre légèrement moins précis que les pneumatiques sportifs à usage majoritairement routier (Bridgestone S21 ou Pirelli Diablo Rosso III par ex).
https://moto-station.com/moto-revue/equ ... d-5/378274

Mes problèmes, avec des Rosso II, je les comprend de mieux en mieux. Quand je ne prend pas d'angle (quand je sors bien les épaules), et que je ne fais pas de la merde avec les gaz ou en rétrogradant, j'ai jamais de gros soucis d'adhérence, même quand ça tend à verglacer. Et je finis par mettre une bonne part de mes petites glisses sur l'angle sur le compte du bi-gomme du Rosso II de l'arrière, et de sa partie tendre qui doit être assez chaude pour que ça puisse accrocher. Partie tendre qui chauffe moins bien sur le mouillé ou quand il fait froid et humide...


Retourner vers Activités CASIM 77

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité